Comment vivre de sa musique ?

Les musiciens indépendants n'ont jamais eu autant de contrôle sur leur carrière qu’en 2021. Il est aujourd'hui possible d'enregistrer, de distribuer, de promouvoir et vendre sa musique en toute autonomie, mais générer des revenus régulièrement avec sa musique devient de plus en plus complexe.  

Les articles et guides qui ressortent sur les premières pages des moteurs de recherche pour les mots clés "comment vivre de sa musique" ou "comment gagner de l'argent avec sa musique" sont souvent approximatifs et rarement pertinents. Le fait qu'il y ait peu de ressources fiables sur le sujet permet de comprendre pourquoi les artistes indés "émergents" sont pour la plupart confus lorsque l'on aborde le sujet de l'argent dans la musique. 

Je vais tenter ici d'être plus utile pour répondre à la fameuse question:

Comment vivre de sa musique ?
Quelles sont les étapes essentielles ?

Étape #1: Choisir son modèle économique

C'est vrai qu'il n’y a pas de règle ou de marche à suivre précise pour vivre de sa musique, mais on peut tous être d'accord sur un point. Il ne peut pas y avoir de revenu généré sans transaction, et qui dit transaction, dit offre et demande. De ce fait, la première question à laquelle il faut répondre n'est pas "comment est-ce que je peux vivre de ma musique?", mais plutôt "Quel est le modèle économique le plus avantageux et adapté à ma musique?"

Tous les genres  musicaux ne sont pas consommés de la même manière. Les fans de musique classique sont moins présents sur les plateformes de streaming que les fans de Hip Hop. Contrairement aux fans de Jazz, les fans de Rock sont plus enclins à porter des T-shirts à l'effigie de leur groupe préféré. Les fans de heavy métal ont davantage la culture du live par rapport aux fans de Rnb. Vous comprenez l'idée... Avant toute chose, il est  essentiel de maitriser les habitudes de consommation de son audience pour positionner ses projets musicaux dans l'écosystème le plus adapté à son public. Cela peut paraitre évident, mais beaucoup d'artistes indépendants n'intègrent pas cette logique pour choisir leur modèle économique.

Étape #2: Développer sa fanbase

Maitriser les habitudes de consommation musicale de son audience et mettre en place un modèle économique adapté, ce n'est que le début. Que vous soyez un artiste Rock qui priorise les concerts et la vente de merchandising ou un artiste Hip Hop qui priorise les revenus des plateformes de streaming, le constat est le même pour tous.

Il est aujourd'hui impossible de vivre de sa musique sans développer une fanbase. Et en réalité, développer une fanbase monétisable nécessite plusieurs outils et plusieurs compétences métiers que la plupart des artistes indépendants n'ont pas.

Produire du contenu et poster sur les réseaux sociaux pour augmenter ses abonnés c'est une bonne chose, mais pour convertir ses abonnés en fans payants efficacement il faut être capable de les segmenter et de leur proposer des offres personnalisées régulièrement. Ce qui est impossible en travaillant uniquement avec les réseaux sociaux et les plateformes de streaming. Pour y arrivier, Il faut collecter les adresses email de ses fans tout en stockant un maximum de données si l’on veut développer une fanbase réellement exploitable.

Étape #3: Mettre en place un CRM marketing

Développer son audience sur les réseaux sociaux, ce n'est plus suffisant pour renforcer et garder une  relation forte avec ses fans. Les sites comme Facebook, Instagram ou TikTok sont saturés et réduisent continuellement la portée des messages vers les abonnés durement collectés. Certes, il est possible de cibler des fans potentiels à travers les régies publicitaires de ces plateformes, mais il faut être un expert en achat publicitaire pour espérer être rentable. Les réseaux sociaux et les services de streaming nous aident à construire une audience sur leurs plateformes, mais ils ne nous permettent pas d'exploiter les données de nos propres abonnés. Cette situation est incohérente, mais tout à fait normale puisque ces données sont les leurs. Pour garder le contrôle de ses fans et bénéficier de données exploitables, il faut mettre en place un CRM marketing. (Outil de gestion de la relation client) 

Cette pratique commune dans la plupart des industries a fait ses preuves, mais reste très négligée par les labels indépendants. Les prestataires d'emailing intègrent pour la plupart des outils CRM Marketing mais leur tarification n'est pas adaptée aux artistes et aux labels indépendants.

Étape #4 Mettre en place une stratégie d'acquisition de fans.

Rediriger ses abonnées des réseaux sociaux (Instagram, Facebook, TikTok, etc...) vers son CRM Marketing devrait être la priorité de tous les artistes indépendants. Pour y parvenir, il faut mettre en place une stratégie d'acquisition pour capturer les adresses email de ses fans en échange de contenus exclusifs. Cette méthode permet d'obtenir le consentement d'une partie de son audience pour échanger de manière plus personnelle par le canal email. Cliquer ici pour en savoir plus.  

La monétisation actuelle des plateformes de streaming baser sur le prorata ne permet pas aux artistes indépendants de vivre uniquement de leurs « streams ».Les réseaux sociaux ont drastiquement réduit la portée des messages organiques et payants. Par conséquent, capter l'attention de ses fans pour les convertir en clients payants devient de plus en plus difficile puisque les algorithmes changent continuellement.  

L'efficacité du CRM combiné à l'émail marketing, elle ne change pas et reste le meilleur moyen d'appliquer le modèle du "Direct to Fan" pour générer des revenus et vivre de sa musique. 

Some Useful Links for You to Get Started

It seems like you’re running a default WordPress website. Here are a few useful links to get you started:

Migration

General

Performance

Security

Email

Our Partners

Join The Community Forum